Lemohican.info - l'historique:

Lemohican.info - le site actuel - comprend  les sujets de deux sites délaissés.depuis des années: aleph99.org et lequichote.info. Aleph99 - malgré le nom qui fait référence au thème d'une association de chercheu.se.r.s en 1999 (Amérique latine, expériences et pratique d'historien.ne.s ) n'était nullement limité à l'Amérique Latine. (Très vite une publication en ligne consacré à l'Histoire (aux Histoires) de l'Amérique latine fut créée et arrive à son 12e volume en 2017). Lequichote.info était une tentative de diversification du contenu. Les deux sites font usage du CMS (Content management system) "SPIP", ainsi que aleph99.info qui à l'encontre des deux autres a été complété et mis à jour continuellement. Le désir d'expérimenter un autre CMS: Typo3 était jadis à l'origine du site lemohican.info délaissé également depuis 2012 (Typo3 4.5). La reprise actuelle débute avec Typo3 8.7 

Le Mohican: Dans son oeuvre la plus connue „Le dernier des mohicans“ un roman historique et romantique - trop de mots inutils ironisait Mark Twain - publié en 1826, James Fennimore Cooper (1789-1851 ) a inventé les mohicans, un peuple imaginaire, en voie de disparition, du nord-est de l'Amérique du Nord. Deux mohicans figurent parmi les principaux acteurs du „scénario“: Chingachgook le père et Uncas le fils, nommé le dernier des mohicans par son père car il n'y avait déjà plus de squaws mohicans. Deux héros d'un récit sanglant d’un voyage aventureux entre les fronts près du lac George dans l’état de New York en 1757 pendant la guerre anglo-française. Uncas perd sa vie, Chingachgook reste donc le "dernier des mohicans" et le créateur de ce personnage a fortement contribué à l’image populaire du « sauvage noble » plein de sagesse. (Voir aussi "Der Wilde" long poême de Johann Gottfried Seume (1763-1810) se terminant ainsi: "Seht, wir Wilden sind doch beßre Menschen! Und er schlug sich seitwärts in die Büsche". Seume: "Diese Erzählung habe ich, als ich (1782 d.R.) in Amerika... war. als eine wahre Geschichte gehört"

Le Mohican – le noms du domaine nous est venu à la recherche d’un mot dépassant les frontières linguistiques, sa « singularité » nous a plu. La référence au titre du roman s’arrête là. Que le noble Chingachgook (Grand serpent paraît-il en langue delaware) dans sa sagesse regarde avec indulgence se site un peu "Kraut und Rüben" (chou et navets - pêle-mêle).

 

Les entrées du site:

(aussi liste des suffixes (en bleu) à rajouter à http://www.lemohican.info/ pour l'accès direct au différentes matières)